vendredi 21 avril 2017

Fabienne Suter raccroche définitvement

Cette fois c’est bien la fin. Après avoir rempiler pour une saison supplémentaires jusqu’aux mondiaux de St. Moritz, Fabienne Suter range les lattes après 15 ans sur le circuit. Avec 4 victoires en coupe du monde, la Schwytzoise c’est constitué un joli palmarès, trois victoires en super-G (Sestrières et Bormio 2008, Bad Kleinkirchheim 2012) et un en descente (Bansko 2009).

Mais Fabienne a également participer à quatre jeux Olympiques mais sans jamais décroché de médaille, pourtant, celle-ci lui a tendu les bras à plusieurs reprises. Lors d’une 4e place en géant à Vancouver en 2010 et deux 5e rang en descente (2010 et 2014 à Sotchi). Au mondiaux, auquel elle participera à 6 reprises, elle compte une 5e place comme meilleur résultat à Schladming en 2013. Mais c’est lors des épreuves par équipes que Fabienne se révèle. Elle fait en effet partie de l’équipe Suisse arrivée 3e à Are en 2007.

Mais au-delà des résultats sportifs, c’est le sourire, la jovialité et la gentillesse de la fille de Sattel qui manqueront certainement le plus au cirque blanc. 



mardi 4 avril 2017

Karlheinz Pichler nouvel entraîneur de Weirather

Tina Weirather à désormais un nouvel entraîneur nous apprend skionline.ch. Après le départ de celui qui lui a permis d’atteindre l’argent en Super-G puis le globe de la discipline, Andy Evers chez Swiss Ski, la Liechtensteinoise sera désormais entraînée par Karlheinz Pichler qui travaillais jusqu’ici avec les skieuses de vitesses Autrichienne. 

Pichler 47 ans, a d’abord œuvré au sein de la fédération Autrichienne OSV en tant que superviseur des spécialistes de vitesses. Avec son équipe, il est parvenu à former des groupes jeunes et contribuera aux médailles de deux skieuses à St. Moritz, Nicole Schmidhofer se pare d’or en Super-G et Stéphanie Venier en argent en descente. Désormais, c’est sous la bannière du LSV, la fédération du Lichtenstein, que l’on retrouvera l’entraineur fort de ses 12 ans d’expériences, il prend en main une skieuse en pleine forme, boosté par une saison marqué par de nombreuses victoires et un globe de cristal ainsi qu’un titre de vice-championne du monde. 

La seconde question concerne l’équipementier de Weirather. Sous contrat avec Atomic jusqu’à cette saison, Tina serait également courtisée par plusieurs marques et notamment Stockli et HEAD dont elle a testé des skis la semaine dernière. La réponse définitive devrait tomber dans les semaines à venir. 


 

mardi 28 mars 2017

Swiss Ski: un Autrichien pour remplacer Sepp Brunner

Swiss-Ski n’aura pas attendu longtemps avent de trouvé un remplaçant à Sepp Brunner. C’est un autre Autrichien, Andy Evers, entraîneur a succès d’Hermann Maier dont il a été le coach personnel en son temps, prendra désormais les reines des skieurs de vitesses de l’équipe helvétiques.

Andy Evers n’est un inconnu dans le petit monde du cirque blanc. L’Autrichien de 49 ans passe pour un des meilleurs entraineurs depuis bientôt 20 ans, ses méthodes et ses compétences ont fait merveilles ses dernières années auprès des coureurs avec qui il travaille. Il a notamment collaboré avec l’équipe Américaine jusqu’en 2014 au côté de Steve Neyman et Travis Ganong. En Autriche, Evers a pris sous son aile des coureurs telle que Michael Walchhofer (champion du monde de descente 2003), Benjamin Raich et Klaus Kröll. Plus récemment, il a été le coach personnel de Tina Weirather, fraiche vice-championne du monde de Super-G dont elle a gagné le globe de cristal il y a quelques semaines.

Son arrivée au sein de l’équipe Suisse, fait suite au licenciement de son prédécesseur Sepp Brunner. L’Autrichien a été congédié le 21 mars dernier après de 20 ans de service suite à des critiques envers la fédération qui n’ont pas plus au Chef Alpin Stéphane Cattin. Des critiques qui font suite à l’annulation des entraînements de l’équipe Américaine sur la piste des championnats du monde à St. Moritz en échange d’un accès à son centre entrainement situé dans le Colorado. Un accès de Swiss Ski a révoqué sans raison tangible provoquant l’ire de Carlo Janka, puis donc de Sepp Brunner.

L’accès au centre d’entrainement du Colorado reste un privilège pour les athlètes du cirque blanc. En effet, ces installations sont réputées pour la qualité des leurs installations et notamment de ses pistes parfaitement préparés et réservées à l’année aux athlètes. 


dimanche 19 mars 2017

Triplé Italien à Aspen. le Globe pour Tessa Vorley

Mélanie Meillard brille de mille feux aux finales d’Aspen. 5e la veille en slalom, la jeune skieuse a pris la 8e place de l’ultime Géant de la saison, remporté par Federica Brignonne. Jamais jusqu’ici, Mélanie Meillard n’avait été aussi bien classée dans deux disciplines techniques. Et alors que d’autres skieuses parfois plus expérimentées qu’elle sont sur les rotules aux finales d’Aspen, la jeune skieuse Valaisanne d’origine Neuchâteloise est en pleine forme.

Mais la skieuse établie à Hémérence a déjà pris rendez-vous pour la saison prochaine ou ses qualités technique pourrait faire des merveilles et la propulsés vers ses premiers Jeux Olympiques en Corée du Sud, avec qui sait de beau résultat à la clé en slalom comme en Géant ou elle à aligner deux manches de belles factures à Aspen sans faillir face à des concurrentes bien plus expérimentés qu’elle. À l’inverse, Wendy Holdener semble fatiguées lors de cette dernière course, elle qui a temps brillé cette hiver, trustant notamment les podiums en slaloms. 6e la veille, sa saison se termine avec une 18e place. La dernière Suissesse, Simone Wild est 14e.

Loin devant, Federica Brignonne a fait un malheur en remportant les deux manches du Géant. Larguant ses dauphines et compatriote Sofia Goggia (à 1''44) et Marta Bassino (à 1''47) ! Pourtant en retrait en début de saison, la Lombarde à terminer la saison en alignant les bons résultats alignant notamment une 1ère, 2e et 5e place lors des épreuves de Crans-Montana.

La grande dominatrice de la discipline cette saison, Tessa Vorley à terminer 5e et remporté son premier globe de cristal en carrière depuis Carole Merle en 1993. La Française était déjà passée tout près du globe 2e en 2011 et 3e en 2012, et concrétise enfin, après deux titres de championne du monde en Géant. Sa rivale dans la discipline l’Américaine Mikaela Shiffrin termine juste derrière elle, au 6e rang. Il ne manque désormais à Tessa Vorley que le titre Olympique pour rejoindre les plus grandes Géantistes de l’histoire. 

Tessa Vorley lors des entraînements des finales d'Aspen
@Facebook Tessa Vorley

Hirscher battu sur la ligne !

Il aura manqué 32 centièmes à Marcel Hirscher pour parachever sont hivers stratosphériques. Pourtant en tête de la première manche après un second tracé sans grosse fautes et devant à tous les intermédiaires, l’Autrichien a flanché sur les dernières portes et manque la victoire de peu. Cette dernière est revenue au Suédois André Myhrer, décidément un homme de finale. Le podium est complété par l'Allemand Felix Neureuther et l'Autrichien Michael Matt. 

Le Suédois a en effet remporté les slaloms des finales de St. Moritz en 2016 et de Schladming en 2012. Mais il en demandait pas tant pour remporter sa 7e victoire à Aspen dimanche.

Capable de beaucoup mieux comme il l’a démontré cette saison, Luca Aerni a toutefois pris la 10e place après deux manches solides. Éliminé au mondiaux de St. Moritz, Daniel Yule a pris la 15e place. Le Valaisan a longtemps tourné autour du podium cette saison sans parvenir à monter dessus. 

Luca Aerni termine sa saison avec un top 10
@Swiss Ski

samedi 18 mars 2017

Petra Vlhova s'impose devant Mikaela Shiffrin !

Déjà 5e de la première manche, Mélanie Meillard a terminé à la même place du dernier slalom de la saison. La skieuse d’Hémérence pulvérise sont meilleur résultat en coupe du monde de sa très prometteuse carrière. Mélanie Meillard comptait déjà une 5e place mais en slalom parallèle, mais jamais encore elle n’avait fait aussi bien en slalom spécial, prouvant que la skieuse de 18 ans à encore de belle chose a démontré.

La jeune skieuse c’est particulièrement illustré sur le second tracé, en délogeant Wendy Holdener de la première place provisoire. La Schwytzoise qui après avoir trusté les podiums de presque tous les slaloms de la saison malgré une sortie de piste devra se contenter de la 6e place de cette dernière course. Masi termine toutefois à la 3e place du classement de la discipline. La dernière Suissesse classée, Denise Feierabend est 16e alors que Michelle Gisin a été éliminée sur le premier tracé.

Devant, la jeune Petra Vlhova c’est offert Mikaela Shiffrin. La reine du slalom Américaine a failli sur la dernière partie du tracé là où elle est généralement invincible.  Déjà en tête dès la première manche, la Slovaque a infligé une rare défaite à Mikaela Shiffrin avec 24 centièmes. Lui permettant de s’imposer pour la seconde fois en coupe du monde après le slalom d’Are en 2015. La troisième place est revenue à la Suédoise Frida Hansdotter. 

Mélanie Meillard  - Swiss Ski