samedi 16 décembre 2017

revoilà Lindsey Vonn à Val d'Isère !

Le retour de Lindsey Vonn. En difficulté depuis le début de la saison après plusieurs ennuis de santé et une grosse chute à Lake Louise, l’Américaine n’avait pas fait mieux que 12e jusqu’ici c’est rappelée au bon souvenir de ses concurrentes en remportant le premier Super-G de Val d’Isère. Une victoire qui va faire du bien au moral de la championne au 78 victoire en coupe du monde. Impossible à déloger, l’Américaine c’est imposé devant l'Italienne Sofia Goggia (à 0''31) et la Norvégienne Ragnhild Mowinckel (à 0''39), qui monte pour la première fois de sa carrière sur un podium de coupe du monde.

Heureuse comme jamais sitôt la ligne franchie, Lindsey Vonn à pris cette victoire comme s’il s’agissait du premier de sa carrière. Bras levé et sourire au lèvre, Lindsey Vonn n’avait plus occupé la place de leader depuis la descente de Garmisch-Partenkirchen en janvier 2017.Avec pour objectif les Jeux Olympique en février prochain, cette nouvelle victoire, la 78e, lui permet également de repartir en quête du record de 86 victoires détenu par le Suédois Ingemar Stenmark.


Partie comme Lindsey Vonn avec un petit dossard, Joana Haehlen à pris la 5e place, le meilleur résultat de sa carrière. Meilleure Suissesse, la Bernoise a cru un moment monté sur la 3e place du podium sur une piste perturbée après son passage par le brouillard et la neige. Vainqueur l’an dernier, Lara Gut c’est placé au 9e rang. Un résultat encourageant pour la Tessinoise qui démontre qu’elle a les capacités de jouer avec les meilleurs sur cette piste de la Daille qu’elle affectionne. Avec Corinne Suter au 12e rang et Michelle Gisin 10e, les skieuses helvétiques réalise un joli tir groupé parmi le top 15. Une semaine après sa victoire éclatante à St, Moritz, Jasmine Flury est 18e. Notons toutefois que les conditions météo n’étaient pas les mêmes. 

meilleur résultat pour Joana Haehlen  !


vendredi 15 décembre 2017

victoire surprise de Joes Fersl à Val Gardena

Le Super-G de Val Gardena aura eu son lot de surprise. Sur un tracé piqueté par son entraîneur, Beat Feuz c’est classé 10e alors qu’il aurait pu jouer le podium. La faute à un mouvement de terrain qui l’a déporté et fait perdre de précieux centièmes. Il aura toutefois la possibilité de se refaire en descente samedi.

Partit tout devant avec le dossard 2, Josef Fertsl à mis à profit son petit dossard pour s’imposer pour la première fois en coupe du monde. Une belle manière pour le skieuse Allemand de fêter noël, à seulement 15 jours de ses 29 ans. Après sont passages, une bande de brouillard en plus de chute de neige c’est installé sur le parcours rendant le passage des coureurs difficile, forçant même les organisateurs à interrompre la course durant de longue minutes. 

Une fois la course relancé, Kjetil Jansrud c’est élancé et semblais en mesure de prendre la place de leader. Parti favoris, le Norvégien c’est fait surprendre sur les ondulations du terrain comme Feuz est laisse filer la victoire pour terminer hors du top 30 au 35e rang. La Norvège voit d’ailleurs sa suprématie disparaître à Val Gardena alors que ses coureurs ont remporté les 5 derniers Super-G dans la station Italienne. Toutefois, les Scandinaves ont démontré qu’il faut compter avec eux, en plaçant Aleksander Aamodt Kilde au 4e rang et Aksel Lund Svindal diminué par des douleurs au genou au 9e rang.

Les Autrichiens sont parvenu à sortir leur épingle du jeu en plaçant Max Franz au 2e et Matthias Mayer sur la troisième marche du podium. 


 Outre Beat Feuz au 10e rang, deux hommes ont également terminer dans les points, Mauro Caviezel est 19e et Gilles Roulin 25e. Ralph Weber et Thomas Thumler ont terminé hors du top 30 avant que la course ne soit définitivement stoppée après le 36e coureurs pour cause de météo. 

10e place pour Beat Feuz à Val Gardena

lundi 11 décembre 2017

La météo force l'annulation du combiné de St.Moritz

La météo n’aura pas cessé de jouer des tours à la FIS à St. Moritz. D’abord programmé vendredi puis finalement annulé, le super-combiné à ensuite été repoussé à dimanche en plus du Super-G déjà programmé. Le règlement prévois en effet qu’un Super-G peut compter pour compter pour le classement du Super-G et celui du Super-Combiné à l’issue du slalom.  Deux classements distincts était donc prévu, l’un pour le Super-G et l’autre pour le combiné.

Mais la météo capricieuse de l’Engadine à joué un mauvais tour aux organisateurs. Prévu à 10h30 le Super-G à d’abord été repoussé à 11h puis 11h30 avant d’être finalement annulé définitivement en raison du vent et du brouillard qui perturbait la visibilité, même après un départ abaissé comme ce fut le cas samedi.

Un coup dur pour les organisateurs qui ont pourtant tout tenter pour permettre le déroulement des compétitions avant de jeter l’éponge. Mais aussi pour la FIS qui se trouve dans une situation compliquée. En effet si le Super-G prévu initialement dimanche peut manquer avant les J.O, il n’en va pas de même pour le combiné, discipline mal aimée de la coupe du monde.  Seul deux combinés sont au programme, l’autre étant prévu à Crans-Montana après les Jeux Olympiques, seul celui de St. Moritz est qualificatif. Si seul l’un des deux devait se dérouler, le globe ne sera pas remis. 

Cette saison, la FIS à désigner la station de La Thuile en Italie, station de secours de la coupe du monde et pourrais éventuellement reprendre le Super-G et le Combiné annulé. 

Photos. Privée - St.Moritz samedi 09 décembre

dimanche 10 décembre 2017

Lindsey Vonn ambassadrice des JoJ 2020

La Suisse romande accueillera du 10 au 22 janvier 2020 les Jeux Olympique de la Jeunesse avec des compétitions à Lausanne mais aussi dans les Alpes Vaudoises. A ce titre, le CIO à nommé une ambassadrice pour représenter cette grande compétition en la personne de la skieuse Américaine Lindsey Vonn.

La skieuse aux 77 victoires en coupe du monde rempilent pour une troisième édition dans un rôle qui lui tiens à cœur et qu’elle assure depuis la création des JOJ en 2012. C’est le CIO qui l’a annoncé à St. Moritz en marge des épreuves de coupe du monde de ski alpin. La station Grisonne accueillera les compétitions de luge, skeleton, bobsleigh et patinage de vitesse en 2020 dans une information reprise par 20min.ch.


En choisissant Lindsey Vonn, le CIO souhaite certainement miser sur l’expérience et la popularité de la « speed Queen » à l’international et notamment auprès des jeunes athlètes. Mais la Suisse compte de nombreux athlètes expérimentés et prestigieux. Il est dommageable que le CIO n’en tiennent pas compte au moment de sont choix. 


samedi 9 décembre 2017

Alexis Pinturault s'impose à Val d'Isère en Géant

Le Critérium de la Première Neige 2017 de Val d’Isère tient son premier champion et c’est un local. Alexis Pinturault à remporter le Géant sur « sa » neige fêtant ainsi son 20e succès en coupe du monde. Le Français devance l’Allemand Stefan Luiz de 0’’28 et Marcel Hirscher de 0’’54. Leader après la première manche, l’Autrichien a commis une grosse faute sur le second parcours arrachant une porte au passage qui lui fait perdre la victoire et tomber à la troisième place du podium, mais conserve toutefois la tête de la discipline.
               
Pourtant troisième de la première manche, Alexis Pinturault signe le meilleur chrono du second parcours pour s’imposer et décrocher une première victoire cette saison après sa victoire lors du Géant d’Adelboden en janvier dernier, la 10e dans la discipline. Spécialiste du Géant, le skieur de Courchevel c’était déjà imposer l’an dernier à Val d’Isère.

Côté Suisse, Justin Murisier devra encore patienter avant de monter sur un podium de coupe du monde. 12e du premier parcours, il gagne toutefois un rang sur le deuxième tracé. Mais trois Suisses ont également marqué des points importants. Gino Caviezel est 15e et Elia Zurbriggen 21e. Mais la bonne nouvelle vient de Luca Aerni. 26e, le Valaisan marque ses premiers points en coupe du monde dans la discipline alors qu’il c’est élancé avec le dossard 64.

6e à Beaver Creek, Loïc Meillard à cette fois connu l’élimination lors de la première manche disputée sous la neige. Surpris par un mouvement de terrain, le Valaisan a manqué une porte. 

12e place de Justin Murisier


Doublé Suisse à St.Moritz ! Jasmine Flury remporte le Super-G

 Les Suissesses ont signé un magnifique doublé samedi en Super-G. perturbé par le vent, la course c'est toutefois bien déroulé. 7e du Super-G de Lake Louise, Jasmine Flury à profiter des conditions de vent pour s'imposer et décrocher sa première victoire en coupe du monde ! à 24 ans, la skieuse de Davos a certes commis quelques imprécisions, mais à toujours laisser allez ses skis sans forcer le tracé. Une belle performance pour celle qui comptait jusqu'ici une 5e place en Super-G à Jeongseong en Corée du Sud lors des préolympique en mars dernier. À St. Moritz, aucune des skieuses qui suivait et parmi elle des filles plus expérimentées n'est parvenue à la faire chuter de sa place de leader. La Suisse n’avait plus vu ça depuis décembre 2009 et le doublé Fränzi Aufdenblatten - Nadia Styger à Val d'Isère en Super-G déjà.

3e de la descente de Lake Louise, Michelle Gisin monte sur la 2e marche du podium à seulement 0’10 de sa compatriote. Une seconde place moins surprenante, l'Obwaldienne monte en puissance dans les disciplines de vitesses cette saison mais n’avait encore jamais atteint le top 10 en Super-G. Deux de ses trois podiums en coupe du monde ont d'ailleurs été décrochés en vitesses. Félicitée dans l'air d'arrivée par sa soeur Dominique, Michelle Gisin qui s’est élancée avec le dossard 12, a avoué au micro de la RTS avoir cru un instant ne plus distingués les couleurs après que son temps se soir afficher en vert, synonyme du meilleur temps, sur l'écran de l'air d'arrivée.

3e, Tina Weirather poursuit sont histoire d'amour avec la station Grisonne. La vice-championne du monde de Super-G et vainqueur en 2015 est la seule favorite à être parvenue à tenir son rang. La Liechtensteinoise affirmera d’ailleurs que ce podium compte trois Suissesses. Une affirmation presque correcte quand on sait que Tina s’entraine depuis 2010 avec l’équipe féminine de vitesse helvétique mais représente bien sont pays.

Derrière elle, Corinne Suter partie avec le dossard 19 se classe au 9e rang alors que Rahel Kopp complète le top 15 au 12e rang avec sur le dos le dossard 40 ! Une très belle performance sachant que sont meilleurs résultats en Super-G était une 33e place à Crans-Montana en mars dernier. Mieux, partie avec un dossard élevé, n°59m Denise Feierabend est aux portes du top 15 au 16e rang. Des résultats qui ont bien sur bénéficié des conditions particulières et notamment un vent de dos pour plusieurs skieuses.

Malheureusement ce ne fut pas le cas de Lara Gut. Surprise par un mouvement de terrain au moment d’un changement de carre, la skieuse de Comano perd l’équilibre et se fait propulser dans les filets, heureusement sans gravité. aidée des bénévoles la Tessinoise à rejoins l'arrivée sur les skis avant de quitter précipitamment la course. 


Lindsey Vonn a vu sont départ repoussé de quelques secondes en raison du brouillard apparu sur le haut du parcours ne gardera pas forcément un bon un souvenir de cette étape en terre Grisonne. 18e, la skieuse Américaine qui a souffert du dos c’est effondré dans l’air d’arrivée sitôt la ligne franchie. Examinée par un médecin, la championne à c’est comprimée le dos dès la 5e porte mais à tout de même continué malgré la douleur. Marchant difficilement, elle a tout de même pris le temps de félicité Jasmine Flury pour sa victoire avant de s’engouffrer dans une voiture. Une ambulance dépêchée sur place est finalement repartie à vide. 



Jasmine Flury - Photos privée

Michelle Gisin et Dominique - Photo privée

Tina Weirather - Photos privée